Gestion de classe

Développer un climat de classe harmonieux

La semaine prochaine, j'interviens à l'ESPÉ dans un « TP Gestion de classe »

Après avoir suivi ce que l'équipe des formateurs a prévu, je souhaite évoquer les points suivants.

On le sait, il suffit parfois d'un seul élève pour nous rendre moins heureux et moins satisfait de notre journée de classe.

Ma collègue et amie, qui se reconnaîtra ;-) dit souvent, à juste titre et il est bon de se l'entendre dire, qu'il ne faut pas focaliser notre attention sur le sujet. Cet élève, on ne l'aura plus l'année suivante.

En attendant, il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour créer « un climat de classe harmonieux », cette ambiance sera alors à même d'absorber les attitudes « délicates » et nous permettra de ressentir des joies pédagogiques qui compenseront les découragements que nous pourrions ressentir par ailleurs.

 

 

 


 Voilà mes « trucs à moi » que je mets en pratique en classe ; il en existe plein d'autres. Il faut lire, tester, expérimenter, évaluer, faire siennes, toutes les possibilités de développer ce climat.

 

- établir avec les élèves « les règles de confort et de fonctionnement » (cf Christian Staquet) :

« - Quelles sont les règles de vie qui te permettront de te sentir bien, à l'aise et confortable ? »

Ces règles sont rédigées avec eux, sont affichées, et nous serons amenés à nous y référer régulièrement pour identifier les manquements mais aussi les respects afin de les valoriser.

(voir article déjà publié sur le sujet)

 

- pratiquer la méditation

(- réguler ses émotions, apporter du soin à son corps : prise de conscience corps, souffle, développer l'attention et la concentration)

en classe, nous la pratiquons tous les matins au retour de la récréation.

(voir page)

 

- chanter en chœur/cœur, quotidiennement , 5 à 10 minutes chaque matin assure la cohésion de groupe et permet de bien démarrer la journée

 

- répondre au besoin de bouger des élèves : être exigeant vis à vis des manipulations de matériel et ménager des temps d'étirement, de mouvements de gym

 

- les discussions philosophiques hebdomadaires permettent de développer la cohésion de groupe, l'écoute et le respect

(sensibilité soi et les autres: - se sentir membre d'une collectivité : partager des émotions, des sentiments dans un échange ; manifester le respect des autres dans son langage et son attitude

jugement : penser par soi-même et avec les autres

- développer les aptitudes à la réflexion critique : en recherchant les critères de validité des jugements moraux ; en confrontant ses jugements à ceux d'autrui dans une discussion argumentée.)

Sans oublier les messages clairs avec un dossier Cardie de Lyon

 

 

 

 

Bibliographie personnelle sur

« contribuer à un climat de classe agréable et bienveillant »

 

sans ordre de préférence, tels que je les prends dans ma bibliothèque

 

- Thomas d’Asenbourg

« du je au nous »

« la paix, ça s’apprend »

 

- Rosenberg « Enseigner avec bienveillance »

 

- Michel Serres « Petite Poucette »

 

- Isabelle Peloux « L’école du colibri »

dvd « Quels enfants laisserons-nous à la planète »

 

- A. Akoun et I Pailleau «Apprendre autrement avec la pédagogie positive »

 

- Staquet « Accueillir les élèves »

 

- Marsollier « Investir la relation pédagogique » et « Enseigne avec ton coeur »

 

- Meirieu «Le plaisir d’apprendre »

 

- Art Mella « émotions enquête et mode d’emploi »

 

- Kaisen hors-série n°7 « Pour une enfance joyeuse »

 

et le livre qui a tout déclenché pour moi quand je l’ai lu en 1993

« L’école avec Françoise Dolto » Fabienne d’Ortoli et Michel Amram

 

 

 

 

 

Caroline | Samedi 09 septembre 2017 à 14h56