Accueil en toute petite et petite section de maternelle.

Caroline Coudé (17 mars 2012)

Les conceptions et fonctionnements divergent sur le sujet... Voici le mien et voici les raisons pour lesquelles «ça se passe comme ça» dans ma classe.

L'accueil dans ma classe:

  • l'école ouvre à 8 h 20 et l'accueil se déroule jusqu'à 8 h 40.

  • les enfants et parents sont accueillis par un petit mot à chacun, (dans la mesure du possible car parfois plusieurs arrivent en même temps). L'élève est accompagné (parent et/ou enseignant) dans la recherche de son étiquette (reconnaissance de sa photo ou de son prénom) pour marquer symboliquement sa présence dans la classe.

  • Il choisit en autonomie le jeu qu'il souhaite, accompagné par le parent qui le peut et le souhaite

  • selon les jours, le blog de classe est accessible sur le TBI (depuis fin janvier 2012 mais avant des diaporamas photos de la vie en classe étaient accessibles sur l'écran de l'ordinateur.) Les enfants montrent à leur parent et commentent ces photos. D'autres jours, c'est le menu de la cantine qui est visible à l'écran...

 

Mes attentes:

  • Montrer ce qui se passe dans une classe de maternelle et toute la richesse et la valeur des apprentissages. Donner une vision réelle d'une journée dans une classe de maternelle.

  • Favoriser la communication sur le vécu en classe entre les parents et leurs enfants ( et offrir des situations pouvant développer les compétences langagières des élèves), entre les parents et l'enseignant

  • Faire entrer les parents dans la classe en toute liberté lors de ce temps d'accueil pour créer une relation de confiance et de convivialité à l'école.

  • Un parent accueilli dans des conditions agréables aura un enfant rassuré et heureux en classe qui pourra alors apprendre au mieux.

  • Créer des relations enrichissantes pour les uns comme pour les autres.

 

Réserves:

  • Quelques parents ne peuvent accompagner leur enfant dans ce temps d'accueil: certains travaillent et les enfants arrivent alors avec la responsable du temps d'accueil périscolaire, d'autres n'osent pas mais c'est dans ce cas à moi de les mettre en confiance et j'ai toute l'année pour y parvenir

  • Ce temps-là pourrait paraître ne pas être un temps d'apprentissage... mais il est encore tôt ( 8 h 20 et le réveil se fait en douceur), ce temps constitue un temps de transition, d'activité tout de même en autonomie, de situation de langage avec différentes interactions.

 

 

Explicitations.

J'ai travaillé six ans en RASED en tant qu'enseignante d'adaptation et cette pratique m'a beaucoup appris, en termes de relations avec les enfants/élèves et leurs parents, de communication, d'échanges, de reconnaissance, d'estime de soi...

 

J'ai approfondi le sujet par des lectures, des témoignages...

Cette première synthèse se trouve sur le site (Parents / Ecole) que j'alimentais alors...

 

J'ai lu également en juin 2010 le livre d'Ostiane Mathon, «Repenser la relation parents-enseignants» (Delagrave 2009), qui m'a confortée dans ma réflexion.

 

Avec des éléments comme

 

- «établir des ponts de communication au sein ou à l'extérieur de l'établissement (journal, radio, reportage vidéo, site internet...)»... (p. 11)

J'expérimentais déjà l'intérêt du blog en regroupement d'adaptation, j'ai été alors heureuse de retrouver cet élément dans un livre. (Un blog en regroupement d'adaptation)

 

 

  • cette phrase là aussi a rencontré mon enthousiasme «et si nous changions d'état d'esprit? Et si nous faisions de l'école un lieu de communication fertiles, dynamiques, créatrices. Et si nous osions … essayer?» ( p. 16)

 

  • et puis... «j'ai besoin de l'éclairage des parents pour comprendre l'univers affectif, culturel, social de mon élève. Cette prise en compte est nécessaire pour adapter mon regard. Comprendre l'Autre, ne signifie ni baisser ses exigences, ni faire preuve de démagogie. Comprendre l'Autre passe par l'empathie» (p. 17)

  • et encore «ouvrir ma classe pour y faire entrer ces nouveaux savoirs et savoir-faire donnera lieu à e nombreuses découvertes et à de riches surprises» (p. 17)

(atelier cuisine : Les açmas avec la maman d'ÉMIR et goûter de spécialités pour se rencontrer)

 

  • et là «mettre en ligne, dans le cadre du développement des TICE voulu dans les nouveaux programmes, un blog. Réel espace d'échanges interactifs sur le net, le blog est une sorte de cahier de bord en ligne. Il permet à la fois de diffuser des informations pratiques, de collaborer à la rédaction de textes relatifs à la vie scolaire, de commenter en laissant des avis personnels, de participer en y injectant des liens hypertextes, des photos, des vidéos... Voilà un outil moderne et efficace qui présente l'avantage de créer des relations École familles hors du champs scolaire et des contraintes horaires. Chacun peut y apporter son grain de sel, enseignant, parent, élève.» (p. 24)

(un blog en classe de toute petite et petite section de maternelle)

Caroline | Samedi 17 mars 2012 à 11h39