Refondons l'école de la république

En ce moment se déroule une concertation pour faire évoluer notre système éducatf... Notre avis nous est demandé donc il me semblait juste d'y participer ...

Pour contribuer, c'est

Voilà donc ma contribution... thème:

"Des personnels formés et reconnus"

On parle de plus en plus d'estime de soi et c'est tant mieux... Parce qu'un élève épanoui l'est quand son enseignant l'est également... voici un témoignage et quelques réactions à ce que j'observe et entends …

Les rythmes scolaires, ceux des élèves mais aussi ceux des enseignants.

 

  • conserver des petites vacances de quinze jours

Je prépare ma classe pendant une semaine, je me repose durant l'autre.

 

  • conserver un rythme sept semaines de classe/2 semaines de vacances

Et ces vacances sont les bienvenues au bout de sept semaines de classe à gérer un certain nombre d'enfants. (et non presque 10 pour la zone qui part la première aux vacances de Pâques! )

 

  • diminuer les vacances d'été

elles sont en effet très longues... les enfants s'ennuient, les parents ont du mal à s'organiser sur une période aussi longue: nous pourrions reprendre après le WE du 15 Août.

 

  • ne pas travailler le mercredi matin

nous, enseignants de l'école élémentaire, nous avons besoin de notre mercredi pour travailler (préparation de classe) , pour aller en formation. Nos journées de classe sont bien remplies auprès de nos élèves. Nous finissons à 16 h 30 officiellement, mais attendons les parents retardataires, avons nos réunions, l'aide personnalisée, la route de retour, les devoirs à faire avec nos enfants. Puis nos corrections, notre cahier-journal à compléter.... Les soirées sont courtes... Voilà pourquoi nous préparons notre classe le mercredi et une journée du WE la plupart du temps....

 

  • moins d'heures de cours dans la journée... Oui, mais...

Si c'est pour la pause méridienne de 12 h à 15 h... Que font les enseignants pendant ce temps ? Rentrer chez soi ? Nous n'habitons pas sur place (parfois loin), l'essence coûte cher. Nous préparons notre classe à l'école ? Nous n'avons pas tous nos outils, la connexion internet est lente, voire ne fonctionne pas toujours... ou alors il faut que chacun soit prêt à faire des réunions sur ce temps... mais reste toujours le temps à trouver pour préparer sa classe...

 

  • du temps de formation...

il ne nous reste plus que nos animations pédagogiques... Où sont passées nos formations du temps de l'IUFM, où un stagiaire prenait notre classe et où des temps d'apprentissages nouveaux, de réflexions sur nos pratiques, d'échanges nous étaient offerts ? Nous revenions au bout de quatre semaines avec de nouvelles impulsions pédagogiques, regonflés d'énergie et de motivation...

 

  • reconnaître et valoriser le travail de chacun, donner du temps

il existe aujourd'hui une multitude de forums, de blogs, de communautés d'enseignants... qui constitue en grande partie la nouvelle source de formation, formation souterraine ?

Ces échanges prennent du temps, profitent à beaucoup mais ne sont pas reconnus par l'institution... qui tarde à s'en emparer, l'encourager et à le valoriser... C'est toute une richesse pédagogique et une fantastique proposition d'évolution qui lui échappe!

 

  • valoriser le métier d'enseignant pour ne plus l'entendre dénigrer.

Montrer dans les médias toutes les initiatives pédagogiques et tout ce que les élèves apprennent pour ne plus entendre que les élèves ne savent plus ni lire ni écrire, ni compter, que les enseignants sont des paresseux qui ont trop de vacances et qui font toujours la même chose... ces propos ne servent personne, bien au contraire !

 

Voilà je suis une enseignante avec 17 ans de carrière... j'aime mon métier et je trouve dans mes diverses communautés pédagogiques les encouragements et la motivation à poursuivre comme je le fais actuellement. J'alimente un blog pédagogique pour partager mes découvertes et outils pédagogiques crées. J'alimente un blog de classe pour favoriser la relation avec les parents de mes élèves. Je crée avec mon mari des logiciels pédagogiques pour la maternelle, outils qui me servent pour utiliser le TBI qui est arrivé dans ma classe cette année. Et tous les enseignants que je côtoie dans mes réseaux de veille pédagogique font de même, avec la même volonté, joie, partage, volonté de participer à une belle éducation.

Je demande aujourd'hui du temps pour tout cela afin d'avoir le courage et l'énergie de le faire encore de nombreuses années. Je souhaite également une reconnaissance digne de ce nom. Car on parle de plus en plus de favoriser l'estime de soi de l'élève, mais à quand la valorisation de l'estime de soi de l'enseignant ? C'est elle qui permettra à chacun de se dépasser, de participer à une belle créativité pédagogique qui portera ses fruits. Et elle passe par une réelle conscience de l'existant par l'institution et la société.

Caroline Mardi 21 août 2012 à 14h07 | | Portfolio
Mots clés utilisés:

Pas de commentaires

(optional field)
(optional field)

La modération des commentaires est activée sur ce site. Ceci signifie que vos commentaires ne seront pas visibles jusqu'à ce qu'un éditeur les approuves.

Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.